ici : Les dernières actualités

Complément d’information à propos de ici

Il est une question que tout vapoteur s’est très sûrement posé une fois. Une question qui nous est de retour souvent sur notre chat en ligne, par email, ou bien encore au android, une question qui apparait évidente : Que contiennent les recharges liquides ? Nous allons décrypter les étiquettes qui ornent nos flacons et détailler chacun des constituants servant à la fabrication du liquide et expliquer son rôle. S’il est deux éléments qui nous viennent tout de suite à l’esprit pour la conception du e-liquide, ce sont bien le propylène-glycol ( PG ) et la glycérine végétale ( VG ). Le PG et le VG sont complémentaires et à eux deux forment la Base du e-liquide. pour savoir les proportions de l’un et l’autre on parle de taux de PG/VG. La somme des deux taux se doit d’être de 100%, donc le taux de VG est équivalente à 100 moins le taux de VG. Le propylène-glycol est un liquide incolore, légèrement visqueux, peu volatile, pratiquement inodore et particulièrement hygroscopique ( qui absorbe l’humidité de l’air ). Si le fait de savoir qu’il est utilisé dans la fabrication de résines synthétiques, que c’est un composant d’antigel, et autres liquides de freins, qu’il est utilisé comme solvant dans l’industrie des encres d’imprimerie ou encore comme constituant d’objets tels que le détergent, vous effraie, peut être serez vous rassuré de d’avoir à l’esprit que le PG est aussi clairement utilisé comme solvant, émulsifiant, humectant ou conservateur dans l’industrie alimentaire, l’industrie pharmaceutique, les cosmétiques bio et les produits d’hygiène corporelle.

Le e liquide est un mélange composé principalement de propylène glycol, de glycérine végétal et d’arômes alimentaires. Il s’agit en quelque sorte du carburant de la cigarette électronique. Il est consacré à être chauffé pour produire de la vapeur pro. Un e liquide a systématiquement de la substance nicotinique et joue donc primordial pour combler l’absence éprouvé lors d’un sevrage tabagique. La substance nicotinique présente dans un e liquide permet au fumeur de combler l’absence lié au sevrage tabagique. Son rôle est ainsi primordial. il faut toutefois garder à l’esprit que la émission de nicotine dans les cellules sanguines diffère selon la méthode d’administration. Pour la fumée de cigarette, chaque bouffée libère dans les cellules sanguines une grande quantité de nicotine. On parle ici de shoot, la consommation de la nicotine est très rapide à travers les voies pulmonaires ce qui produit dans les cellules sanguines des pics de concentration de nicotine à chaque bouffée. Seulement 7 secondes suffisent pour acheminer la nicotine des lèvres au cerveau. dès le tout autre, la nicotine administrée par un e-liquide avec une cigarette électronique se fait majoritairement par la muqueuse buccale, les voies respiratoires ne représentant que 15% de l’assimilation. L’assimilation de nicotine inhalée par ce biais est plus faible et plus diffuse ( sans pics de concentration ) que celui d’une cigarette classique.

Les goûts changent, les découvertes de plus, mais la matière d’un liquide reste la même. On trouve en effet dans chacune de ces petites fioles un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale, deux substances qui permettent de fixer les arômes en tenant compte aussi de dégager suffisamment de vapeur d’eau pour reproduire les sensations d’une cigarette classique. Le propylène glycol a pour effet de rendre le mélange assez fluide et lorsqu’il est associé à la substance nicotinique, il renforce le hit. Vous savez, cette sensation en gorge que l’on recherche temps lorsque l’on prend une bouffée… La glycérine végétale va quant à elle solidifier le liquide et permettre la production de vapeur professionnelle. Une grande partie des produits vendus sur le marché sont composés à 50% de propylène glycol ( PG ) et à 50% de glycérine végétale ( VG ), ce qui permet de détenir une production de vapeur professionnelle conséquente sans abandonner le hit en gorge. Mais ce taux n’est pas fixe, et plusieurs marques aident à vaper des jus ayant plus ou moins de VG et de PG. Certains favoriseront les volumineux nuages, d’autres une importante impression en gorge. Il en faut pour tous les goûts !

La personne qui débute dans la cigarette électronique, appréciera ou non l’expérience en fonction du e-liquide choisi. En effet, si le vapoteur ressent une d’effets de manque malgré de nombreuses bouffées de vapeur d’eau ou s’il n’apprécie pas la saveur du e-liquide, alors il se détournera de la cigarette électronique pour repasser vers ses cigarettes classiques habituelles. C’est sure une chose à éviter. malheureusement, il n’y a pas une marque ou un vrai nom de eliquide parfait pour commencer, tout est question de goût, d’habitude. Ce guide a pour objectif de vous aider dans ce choix de e-liquide. Pour choisir votre e-liquide, il faut sélectionner vos routines de consommation de cigarettes actuelles. Cela reste un bon indicatif mais ce n’est pas le seul. Votre façon de vaper, l’équipement, votre plaisir, bref chaque vapoteur doit déterminer son dosage à titre personnel. Votre dosage de substance nicotinique induira sur deux effets importants. Attention : ces correspondances de substance nicotinique sont à considérer en fonction du modèle de cigarette électronique que vous utilisez. Ces valeurs correspondront à un vapoteur débutant qui utilisera un exemplaire de puissance modérée ( entre 10 et 20 watts environ ). Avec un modèle beaucoup plus puissant ( 30 à 50 watts ), il est probable que il faudra descendre ce taux de substance nicotinique, sinon le hit risque d’être trop fort. En effet, plus de force veut dire plus de vapeur d’eau et donc, un apport immédiat en nicotine plus intense. en général, plus la force est élevée et plus le vapoteur descendra son taux de substance nicotinique à 6 ou même 3 mg de substance nicotinique.

Dans une perspective de réduction de la toxicité et des méfaits pour votre santé, le vaporisateur avec e-liquide comportant de la nicotine est, en l’état des connaissances, moins nocif que la cigarette combustible et que le tabac chauffé. Cependant, tous ces dispositifs ne le sont pas tous sur un même pied d’égalité. Non seulement les études manquent encore de recul, mais de nouveaux produits et de toutes nouvelles technologies arrivent sans cesse sur le marché, avec un marketing très agressif. il existe un nombre suprenant de recharges liquides se différenciant surtout par leurs arômes, mais aussi par leur concentration ( % ) en PG et/ou VG. Certains se montrent sous la forme du tout en un ( ensemble ), mais dans d’autres liquides, un dynamiser de substance nicotinique ( mg/ml ) devra être ajouté en selon le dosage choisi. Eau et alcool sont employés comme fluidifiants mais ne sont pas présents dans tous les E liquides. Par exemple, Nova Liquides et Bordo2 n’utilisent pas ses 2 constituants dans leur dispositif de fabrication. Les arômes sont évidemment incontournables à l’élaboration des E-liquides, ils peuvent être alimentaires ( synthèses et d’origine naturelle ) ou 100 % naturels. Pour les saveurs tabacs, on découvre de plus en plus d’absolu, cet levé naturel obtenu après macération de feuilles de tabacs pour en retirer le maximum d’arômes et d’essence.

quand on débute dans la cigarette électronique, il est primordial de bien choisir son e-liquide afin de combler son palais, son besoin en nicotine et la sensation de fumée propre à une cigarette classique. Si l’on veut pouvoir se sevrer efficacement, il faut allier l’utile et l’agréable dans l’idée d’en faire un bonheur. Trois principaux critères sont à prendre en compte lors du choix d’un e-liquide : L’arôme, la nicotine et le taux de PG/VG. en premier lieu, les arômes. il y a 4 grandes familles d’arômes dans le monde de la vape. Les arômes classic qui ont le goût et la puissance du tabac. Les arômes gourmands sont, quant à eux, tournés vers la réalisation culinaire sucrée et les encas. ensuite, il y a les parfums fruités qui raviront les amateurs de fruits acides, amers ou sucrés… enfin, l’arôme frais, parfait pour ceux à la recherche de fraîcheur et de d’effets mentholée. Le taux de nicotine est à chaque instant à définir selon vos souhaits : prendre un taux trop faible aura pour effet de vous faire vaper durant toute la journée pour combler le manque de nicotine, tandis qu’un taux trop fort peut entrainer des maux de tête désagréables liés à une surdose de nicotine auquel votre corps n’est pas à coup sûr habitué.


Tout savoir à propos de ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *